• Slider Sarto 1
  • Slider Sarto 2
  • Slider Sarto 3
  • Slider Sarto 4
  • Slider Sarto 5
  • Slider Sarto 6
  • Slider Sarto 7
  • Slider Sarto 8
  • Slider Sarto 9
  • Slider Sarto 10

élément de sous-titre
La saga Jacquin

La famille Jacquin plonge ses racines dans la restauration depuis 4 générations : grands-parents paternels et maternels, enfants et petits-enfants. L’aventure débute à Lyon dans les années d’après-guerre.

En 1949, Joseph CARRARA, piémontais d’origine, s’installe dans le quartier de la caserne de la Part Dieu avec son épouse Emilienne, native d’Aix-les-Bains. Ils créent un restaurant ouvrier sous l’enseigne «La Frite» qui deviendra en 1960 «Chez Pino», un des tous premiers restaurants italiens de la Cité des Gaules.

C’est dans le même temps, en 1950, que Pauline Jacquin, native de son charmant village de Haute-Savoie de Peillonnex, s’installe à La Roche-sur-Foron à la «Brasserie du Ron Point». Claude son fils, quitte ses montagnes pour effectuer son service militaire à Lyon à la fin des années 50. Il rencontre dans le restaurant familial de la famille CARRARA, la fille aînée Lydia qui deviendra son épouse.

En 1957, ils créent un petit bouchon lyonnais « Le Dauphin » au cœur de la Presqu’Île.

En 1960, retour aux sources culinaires de la Haute-Savoie avec l’ouverture d’un établissement en plein centre de Lyon « Le Sarto ».

En 1968, ils décident de s’installer dans les Dombes en fondent « L’Auberge Le Sarto ». Ancien rendez-vous de chasse des Ducs de Savoie, ils en feront une table étoilée qui marquera pendant des années le paysage de la gastronomie lyonnaise.

En 1982, ouverture du « Comptoir Deruelle » dans le nouveau quartier de la Part Dieu.

En 1986, Claude revient sur sa terre natale. Avec son épouse Lydia et leur fils cadet Philippe, ils donnent naissance à «La Taverne de Maître Kanter » à Annecy, sur les bords du Thiou, canal emblématique de la Venise Savoyarde.

En 1990, leur fils aîné Emmanuel rejoint Annecyen compagnie de son frère Philippe. Ils s’installent à la « Brasserie des Européens » , dans le centre-ville, et créent une véritable « brasserie parisienne » en plein coeur des montagnes.

1991 voit l’ouverture des « Jardins des Européens », havre de tranquillité « les pieds dans l’eau » dans le parc de l’Impérial. Des générations de petits annéciens viendront faire leurs premiers pas sur l’herbe de cet endroit magique.

L’aventure se poursuit avec l’ouverture en 1998 de «La Pasta des Européens» face à la plage d’Albigny.

2002 : ouverture de « Voiture 6 » rue du Pâquier, à l’entrée de la vieille ville dans l’esprit « bouchon lyonnais ».

2007 voit l’acquisition de la mythique « Brasserie de l’Hôtel-de-Ville », face à la mairie d’Annecy, qui devient la nouvelle « Brasserie des Européens ». 2009 : ouverture en plein coeur de la vieille ville de Chambéry du restaurant «La Banche», bistrot gourmand de la Cité des Ducs.

2012 voit l’arrivée de la 4ème génération. Victoria, fille aînée d’Emmanuel, crée le « Ô Savoyard ! », à côté du Palais de l’Isle sur les bords du Thiou : un chalet de montagne défendant l’authenticité du patrimoine culinaire savoyard. En 2013, son frère cadet Pierre-Emmanuel rejoint le groupe familial et prend la direction de « La Taverne de Maître Kanter ».

En 2014, la famille Jacquin décide de reprendre le restaurant «Courtepaille» de l’avenue de Genève. Cette année marque le début d’une aventure puisque l’année suivante, ils créeront le «Courtepaille » de Saint-Pierre en Faucigny.

2016 voit le changement de la mythique enseigne « La Taverne de Maître Kanter » sur les bords du Thiou par le restaurant « Le Sarto », qui met à l’honneur des plats de la gastronomie haut-savoyarde, en mémoire des parents d’Emmanuel et Philippe.

À suivre…

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 45
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56